Salut la compagnie ! Comment se passe votre week end ? Aujourd’hui, c’était un programme chargé pour les habitants de la maison de Glenbrook. Niccy a révisé toute la journée, Bec est allée travailler, Neil est allé escalader et les petits Maurices de Fresnes ont enfilé leurs grosse chaussures pour aller randonner. Sur le papier, c’était frizou : 5 malheureux kilomètres à faire dans le canyon des blues mountains. Petite précision : 5km incluant 3367 marches d’escalier ; on a pulvérisé le record Mafat à la Réunion (avec un honorable 2644 marches). Pas si easy que ça finalement ! Au cas où vous vous posez la question, oui et reoui, j’ai bien compté le nombre du marches du début à la fin de la balade (sauf que cette fois je n’avais Sonia pour me relayer  toutes les 500 marches) qui a duré environ 4h.

Nous sommes allés prendre des bacon and egg roll au café fétiche de Neil et nous avons acheté des viénoiseries à la boulangerie favorite du Papa Crabb avant de nous mettre en route vers le départ du chemin.

Comme dirait le frangin : Aujourd’hui on a fait une rando de 4-5km dans la forêt avec des interminables marches et des trous créés par l’eau monstrueux.

On a commencé par descendre dans le canyon, puis nous avons marché le long de la rivière avant de remonter. C’était génial. On se croyait de retour dans la rain forest du Queensland. Chaque tournant nous emmenait dans un paysage différent. Le chemin aussi changeait beaucoup : parfois bien sec, il pouvait devenir rapidement gadouilleux. Il était de temps en temps creusé dans la roche et il fallait parfois sauter d’une pierre à l’autre pour ne pas mettre les pieds dans le ruisseau. On marchait entre les gum trees et les fougères géantes (qui nous rappelaient celles de la forêt de Bélouvre de la Réunion) en ouvrant grand nos mirettes. Après les 1300 marches de la remontée, nous avons eu droit à un super panorama du canyon. On l’a mitraillée de photos (que vous pouvez retrouver là https://goo.gl/photos/Wbnww7FFHruVKK829) mais encore une fois c’est plus impressionnant en vrai. C’était rigolo de se dire qu’on avait été assez fadas pour descendre randonner tout au fond de ce gouffre et qu’on avait trouvé l’énergie de remonter. On comprenait pourquoi on avait mal aux pattes !

Ce soir, c’était au tour de Maman de faire la popote. On a donc eu une quiche Laurène et une quiche aux poireaux avec de la salade et un petit crumble des familles loin d’être dégueu (à manger avec le reste de la glace à la vanille de Niccy) ! On reprend les bonnes habitudes et je me prépare mentalement à aller me coucher tôt (lever à 6h30 pour prednre ke school bus) pendant que les parents cherchent un bon camping où garer leur camping car demain soir. Le blog sera donc en deux parties demain !

Plein de bisous à vous tous de la part des petits Maurices de Fresnes !

Magali